Bienvenue sur le site des Alzheimer Cafés de la LIGUE ALZHEIMER ASBL
Ouverture de l'AC de Saint-Hubert, Luxembourg
Nous étions bien accueillis !
L'animation commence...
Voici les deux animatrices de l'Alzheimer Café!
Merci pour leur accueil chaleureux
C'est l'Automne, et l'ouverture d'un AC à Herbeumont, Luxembourg
La conférence de presse était comble!
Merci à tous...
Vous pouviez poser vos questions sur la maladie et raconter votre vécu...
Photo traditionnelle avec le drapeau !
Voilà les deux animatrices en charge de l'Alzheimer Café !
Merci à elles

« C’est la maladie d’Alzheimer » Et maintenant ?

Que faire après l’annonce du diagnostic ?

Quand les doutes se sont faits persistants ; que l’on a consulté le médecin, et que le diagnostic de maladie d’Alzheimer ou pathologie apparentée a été posé, que faire ? Le document que vous avez sous les yeux constitue une « feuille de route » pour toute personne sur le point de prendre le chemin de la vie avec Alzheimer

.

  • On s’informe…

… sur la maladie et sur les aides mises en place. Parmi les sources d’information disponibles : le médecin traitant, le service social de la commune (Référents Démence,…), la mutualité ou encore des associations de patients telles que la Ligue Alzheimer ASBL.

  • On apprend à vivre avec la maladie…

L’annonce du diagnostic peut susciter des émotions diverses. Il est important d’en tenir compte, d’être conscient du fait que c’est normal, et d’apprendre à les gérer au mieux. Alzheimer, on en parle à son entourage : pour garder des contacts sociaux, mais aussi pour obtenir de l’aide. A garder à l’esprit : la personne atteinte de maladie d’Alzheimer est encore capable d’entreprendre toute une série d’activités. Ce sont ces capacités restantes que l’on va souligner et encourager, en évitant de se centrer uniquement sur ce qui ne va plus.

  • On planifie son avenir…

… en échangeant avec les proches sur la vie souhaitée (traitements, lieux de vie, fin de vie, choix d’une personne de confiance, protection de la personne,). C’est aussi l’occasion de se pencher sur des questions et choix d’ordre éthique ou financier (protection des biens, choix d’un administrateur,…).

  • On ne reste pas seul…

Il est important de ne pas s’enfermer dans l’isolement. Les lieux d’échanges sont légion : Alzheimer Cafés, groupes d’entraide, Alzheimer Phone (0800/15 225*)… Autant de possibilités de rencontrer, de s’entourer et de partager son vécu avec des personnes qui doivent faire face à une situation similaire.

  • On prend soin de soi…

On tâchera, dans la mesure du possible, de préserver sa santé et ses sens (via, notamment, des activités stimulantes) pour une vie confortable.

  • On se fait confiance…

On entretient son autonomie, on participe aux activités et événements organisés,…

*Numéro gratuit à partir de tout poste fixe

A.D.

 

Réunion de famille

Alors que mai est un mois riche en jours fériés et autres ponts, quel est la place des personnes atteintes d’Alzheimer lorsque des réunions, familiales ou autres, prennent place? Quand une personne atteinte d’Alzheimer se retrouve au milieu d’un groupe, composée de nombreuses personnes, fussent-elles proches, elle peut parfois se retrouver désorientée par le brouhaha général des conversations qui s’entrecroisent. La personne aura alors tendance à se sentir isolée et passera un moment moins agréable.

Comment faire pour essayer de pallier au maximum à ces désagréments pour la personne désorientée? Tout d’abord, essayer d’aller près d’elle, de lui parler en la regardant afin d’établir un contact visuel qui favorisera une discussion entre deux personnes plutôt qu’en groupe. La personne désorientée aura alors plus de facilité à se concentrer sur la conversation qui émane d’une seule personne en face d’elle. Ensuite, aborder des thèmes que cette personnes apprécie ou qui font référence à des  éléments qu’elle connait,  des choses qu’elle avait l’habitude d’aborder il y a quelques années. Le premier mai peut par exemple être l’occasion de revenir sur le ou les métiers qu’elle a exercés.

Il peut également être intéressant d’aller faire un tour à l’extérieur, au calme, dans le jardin par exemple, avec la personne malade. Ce petit intermède lui fera probablement du bien et lui permettra de revenir au sein de la famille (ou des amis) revigorée. Elle profitera ainsi davantage de ces bons moments passés ensemble.

LIGUE ALZHEIMER ASBL

Copyright © 2017 Alzheimer Café - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public