Bienvenue sur le site des Alzheimer Cafés de la LIGUE ALZHEIMER ASBL
Ouverture de l'AC de Saint-Hubert, Luxembourg
Nous étions bien accueillis !
L'animation commence...
Voici les deux animatrices de l'Alzheimer Café!
Merci pour leur accueil chaleureux
C'est l'Automne, et l'ouverture d'un AC à Herbeumont, Luxembourg
La conférence de presse était comble!
Merci à tous...
Vous pouviez poser vos questions sur la maladie et raconter votre vécu...
Photo traditionnelle avec le drapeau !
Voilà les deux animatrices en charge de l'Alzheimer Café !
Merci à elles

Cliniques de la mémoire

 

La liste des centres de la mémoire agréés par l’INAMI a été rendue publique. Pour connaître ces différentes cliniques de la mémoire en Belgique, cliquez ici.

J.L.

Démence et alcool, liés?

Les rapports entre l’alcool et les différentes formes de démence restent difficiles à déceler. Dans cette incertitude, quelle attitude adopter ?

La plupart des professionnels de la santé s’accordent à dire qu’une consommation excessive et récurrente d’alcool est un facteur favorisant certaines pathologies démentielles comme le syndrome de Korsakoff ou encore l’encéphalopathie de Wernicke, qu’en est-il pour les autres pathologies démentielles ?

 

D’après l’Association Médicale Canadienne, qui rapporte les résultats d’une étude publiée dans  le Journal of the American Medical Association (menée sur plus de 700 personnes de 65 ans et plus dont la moitié atteinte de démence) : “Les résultats indiquent que, comparativement à l’abstention, une consommation hebdomadaire d’un à six verres d’alcool est associée à un risque plus faible de démence chez les personnes âgées. Par contre, une consommation importante d’alcool est associée à une augmentation de ce risque ».

Quels risques en cas de démence ?

À l’opposé, lorsqu’un patient est déjà atteint d’une forme de démence, quelles sont les probabilités de voir apparaître une éventuelle consommation d’alcool excessive ? Florence Lebert et Florence Pasquier, chercheuses au  Centre de la mémoire CHRU de Lille ont constaté l’apparition d’un abus de boissons alcoolisées chez approximativement 30% des patients atteints de démences frontotemporales.

Les causes peuvent être nombreuses : la solitude, l’isolement, la perte d’indépendance, l’annonce du diagnostic, etc. La meilleure façon de prévenir cet alcoolisme durant la démence reste de le déceler au plus tôt. Parlez-en à votre médecin traitant en cas de doute.

JL

Merci à Lydia Lassaux pour son aide sur ce sujet.

Sources :

  • Association médicale canadienne
  • Florence Lebert et Florence Pasquier, Démence frontotemporale : historique comportementale d’une maladie neurologique, Psychologie & neuroPsychiatrie du vieillissement, mars 2008, volume 6, numéro 1, pp. 33-41

 

LIGUE ALZHEIMER ASBL

Copyright © 2017 Alzheimer Café - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public