Bienvenue sur le site des Alzheimer Cafés de la LIGUE ALZHEIMER ASBL
Ouverture de l'AC de Saint-Hubert, Luxembourg
Nous étions bien accueillis !
L'animation commence...
Voici les deux animatrices de l'Alzheimer Café!
Merci pour leur accueil chaleureux
C'est l'Automne, et l'ouverture d'un AC à Herbeumont, Luxembourg
La conférence de presse était comble!
Merci à tous...
Vous pouviez poser vos questions sur la maladie et raconter votre vécu...
Photo traditionnelle avec le drapeau !
Voilà les deux animatrices en charge de l'Alzheimer Café !
Merci à elles

Pour un meilleur diagnostic d’Alzheimer

De nouvelles directives dans l’établissement du diagnostic de la maladie d’Alzheimer ont été publiées cette semaine par les associations américaines Alzheimer’s Association et National Institutes of Health. Une première en 27 ans ! La dernière publication de ce type remonte en effet à 1984. Depuis lors, les recherches scientifiques relatives à la démence ont mis en lumière une série d’aspects alors méconnus.

 

Parmi ces aspects : la prise en compte de deux stades de la maladie antérieurs à la période au cours de laquelle la personne atteinte de démence ne peut plus mener ses activités quotidiennes en toute indépendance.

Cette perception correspond aux réflexions actuelles sur la maladie d’Alzheimer : la pathologie commencerait à causer des modifications mesurables dans le cerveau des personnes atteintes des années – parfois même des dizaines d’années – avant que les problèmes cognitifs (mémoire, raisonnement,…) ne se manifestent.

« Nous espérons que les connaissances scientifiques et avancées technologiques engrangées depuis un quart de siècle amélioreront l’établissement du diagnostic, permettront de tendre vers une détection précoce de la maladie et, in fine, de mener à des thérapies efficaces », précise le Professeur William Thies, chef médical et conseiller scientifique à l’Alzheimer Association.

Si vous désirez consulter le fruit de ces travaux dans son intégralité, nous vous invitons à cliquer ici.

Pour lire les réactions que cette nouvelle a suscitées au sein de la Ligue Alzheimer, c’est ici qu’il faut cliquer.

A.D.

Un animal chaque jour, médecin « out » pour toujours

Les propriétaires d’animaux domestiques le savent : les compagnons à poils ou à plumes peuvent vous faire du bien ! Et être atteint de démence ne signifie nullement qu’une personne ne puisse plus bénéficier des multiples facettes de la relation humain – animal.

Les animaux domestiques procurent affection inconditionnelle et chaleur. Ils sont en outre susceptibles de représenter une source de distraction par rapport aux problèmes et soins quotidiens.

Il a été démontré que les animaux domestiques constituent un garde-fou contre la solitude et la dépression. Avoir un compagnon à quatre pattes incite à l’activité physique et peut favoriser un sentiment de sécurité et de protection. De plus, les animaux domestiques se retrouvent souvent au cœur des conversations et encouragent les interactions sociales. Enfin, ils procurent un contact physique réconfortant.

 

Bons pour le corps et l’esprit !

Autre thèse de plus en plus souvent confirmée : les bénéfices émotionnels et psychologiques de ces interactions avec les animaux domestiques ont aussi des répercussions sur le plan physiologique. En d’autres termes,  chiens, chats et autres canaris ne se contentent pas d’améliorer la qualité de vie de manière abstraite, mais ils profitent également concrètement  à la santé humaine. Des études l’ont démontré : caresser un animal et s’en occuper, particulièrement si l’on a établi avec lui une relation étroite, peut réduire la pression artérielle et le rythme cardiaque, et augmenter les chances de survie après une attaque cardiaque.

A garder à l’esprit, cependant : avoir un animal comporte son lot de responsabilités. Si une personne atteinte de démence vit seule, quelques questions sont à prendre en considération : l’animal est-il nourri et soigné de manière régulière ? La personne ne risque-t-elle pas de laisser l’animal s’échapper en oubliant de fermer la cage ou la porte ?

(Traduit et adapté de l’article « A pet a day keeps the doctor away », Alzheimer’s Association Queensland, Dementia matters Summer 2010)

A.D.

LIGUE ALZHEIMER ASBL

Copyright © 2017 Alzheimer Café - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public